Biographie

Biographie 2018-05-31T12:54:14+00:00

Biographie

TOUT SAVOIR SUR UGO

Je m’appelle Ugo, sans H, à l’italienne.

Je suis né à Bruxelles le 20 novembre 2002. J’habite à Woluwé et je vais à l’école au Collège Don Bosco et je suis passionné par le sport auto. Mon but : devenir un jour pilote professionnel.

J’avais trois ans et demi à peine quand papa m’a offert mon premier Baby Kart, l’ancien de Max Defourny. J’ai effectué mes premiers tours de roues à City Kart avec une sangle et papa derrière car je ne voulais jamais freiner !

Après quelques centaines de mercredis après-midis et samedis d’entraînement sur la petite piste d’Amay, j’ai débuté en compétition à l’âge de six ans en Discovery Days, un petit championnat Club que j’ai été le plus jeune à remporter l’année suivante. J’avais 7 ans et une dérogation pour rouler dans les catégorie Mini des 8-11 ans.

Après avoir franchi les différents stades en Mini (ASAF puis championnat de Belgique) avec plusieurs titres de vice-champion à la clé, je suis devenu, à 12 ans à peine, le plus jeune champion Junior (13-16 ans) en Belgique. J’ai également remporté lors de cette année 2015 le Challenge Iame et participé à mes premières manches en championnat d’Europe et à mon premier mondial de karting à la Conca.

L’année suivante, j’ai terminé 15e du championnat d’Europe avec Ideal Kart. J’étais le Belge ayant marqué le plus de points avec dix finales en dix participations en OKJ. J’ai terminé deuxième de la préfinale du championnat d’Europe à Genk. J’ai aussi terminé 17e du championnat du monde à Bahreïn avec une côte cassée. Un super souvenir. J’avais été soigné sur place par Beppe du team Toyota WEC. Mais mes meilleurs souvenirs en karting resteront mes deux poles positions sur le circuit du Mans, en Trophée CIK Academy en 2014 où j’étais à 12 ans le plus jeune poleman, puis au Mondial X30 en 2015 où j’avais devancé 129 autres Juniors avant d’effectuer une spectaculaire remontée de la 19ème à la 5ème place en finale.

En 2017, un changement brutal de règlement de la CIK m’a poussé à effectuer le grand saut en monoplace alors que le meilleur team RFM m’avait fait une super proposition pour viser les titres mondiaux et européens Juniors.

A 14 ans et 4 mois, je suis donc devenu le plus jeune pilote au monde à participer à un championnat de monoplace en F4 FFSA Academy. Cela n’a pas été simple aux débuts. C’est fort différent du kart. Mais au fil des épreuves sur des circuits aussi prestigieux que Monza, Pau, Francorchamps ou Magny-Cours, je suis monté progressivement en puissance pour finir la saison sur trois podiums, dans le sillage voire parfois devant le champion et le vice-champion Arthur Rougier et Victor Martins.

Une année pour apprendre, l’autre pour gagner, tel était l’objectif. Et je m’y suis tenu puisque dès mes premières participations en F4 en Asie début 2018, je suis devenu le plus jeune pilote au monde à gagner en F4 alors que je venais à peine de fêter mes 15 ans. Grâce à cinq victoires et huit podiums en douze courses, j’ai terminé 4e du championnat d’Asie (sur 27 pilotes) en ne participant qu’à deux meetings sur les cinq du championnat.

J’étais donc prêt pour le prochain défi : le championnat de France F4. Pour une deuxième année, le but est clairement de décrocher le titre, les 100.000 euros et surtout ma place dans la Renault Sport Academy. Intégrer une filière est ma seule chance de pouvoir poursuivre ma carrière en monoplace au-delà de 2018 vu que cela coûte tellement cher et que mes parents ne sont pas fortunés.

Grâce à de nombreux partenaires (vous pouvez vous retrouver directement sur leur site en cliquant sur les logos ci-dessous) mais aussi à une grande opération de Crowdfunding, j’ai donc pu prendre le départ de ma 2e saison en F4. Et dès Nogaro, j’ai signé la pole et ma première victoire pour m’installer en tête du championnat. J’espère pouvoir poursuivre sur cette lancée…

J’adore ce que je fais. Grâce à l’aide de mes professeurs, de ma maman Paola, de ma soeur Luna et de quelques potes, je peux poursuivre mes études en parallèle avec réussite. Je bénéficie d’un statut d’espoir sportif de l’Adeps me permettant de combiner mon sport avec mes études ce qui est très important.

Je m’entraîne tous les jours, physiquement mais aussi sur mon simulateur. Je suis hyper motivé. Je sais que le talent ne suffit pas pour arriver au sommet. Il faut beaucoup de travail, de l’argent mais aussi de la chance. J’estime que j’en ai déjà beaucoup de pouvoir assouvir ma passion à ce niveau face à beaucoup de pilotes fortunés. Cela je le dois au soutien de ma famille mais aussi de mes nombreux partenaires et fans plus de quelques personnes discrètes qui se reconnaîtront et que je remercie du fond du coeur.

Je ferai tout pour ne décevoir personne et réaliser mon rêve, devenir un jour pilote professionnel, en F1, en proto, en GT ou en WRX. Je ne suis pas élitiste. Tout me plaît dans le sport auto, les rencontres, les voyages, les langues, l’aspect technique, le dialogue avec mes ingénieurs, l’analyse des données.

J’ai beaucoup de respect pour les gens qui m’entourent mais aussi pour mes adversaires. Je leur souhaite à tous une excellente saison. Même si j’espère pouvoir tous les battre:-)

Restons en contact

N’hésitez pas à me suivre et à interagir avec moi