Un programme très international pour Ugo de Wilde

Après un galop d’essais à Adria, début février, le champion Junior ASAF et Challenge Iame Ugo de Wilde entamera réellement, le week-end prochain à Castelletto (Italie), une saison plus internationale que jamais avec les WSK Masters Series, le championnat d’Europe et les Mondiaux de Barhein dans la nouvelle catégorie OK Junior. Avec en prime le championnat de Belgique et le World X30 au Mans.

Après quatre longs mois d’hiver passés à soigner sa condition physique, à chercher des budgets et à découvrir la nouvelle motorisation OKJ Vortex de son châssis Kosmic, le champion bruxellois de 13 ans est prêt à entamer une saison 2016 au cours de laquelle il espère se révéler sur la scène internationale.

« En 2015, j’ai découvert le niveau international où j’étais le plus jeune, » rappelle Ugo qui sera toujours poussé dans le dos – au figuré comme au propre cette année avec les nouveaux moteurs sans embrayage – par Raphaël Venant. « J’ai disputé sept courses internationales et atteint la finale réunissant les 34 meilleurs à quatre reprises. Avec pour meilleurs résultats une 6e place au Mans en Académie et un 18e rang lors de l’ouverture du championnat d’Europe à Portimao. Pour cette deuxième saison, neuf meetings sont prévus, les quatre de la WSK Masters Series à Castelletto, Sarno, La Conca et Adria, les quatre du championnat d’Europe (Zuera, Adria, Portimao et Genk) ainsi que le Mondial à Barhein toujours avec le soutien de l’usine Kosmic et d’Olivier Maréchal qui prépare notamment nos moteurs OKJ. Mon ambition cette année est d’atteindre la finale à chaque participation et de terminer parmi les 20 meilleurs pilotes du monde dans la catégorie des 13-15 ans. Avec régulièrement les 30 à 40 meilleurs (sur 70 à 90 pilotes) réunis en deux ou trois dixièmes de seconde, tout se joue sur des détails et il faut réaliser un week-end parfait pour espérer se mettre en évidence. On va donc tâcher d’être concentré au maximum d’un bout à l’autre et de rouler avec sa tête pour éviter les nombreuses embuches dans des pelotons souvent très agités. »

Toujours parmi les plus jeunes, Ugo dispose de la plus petite structure privée du paddock. Il peut ainsi continuer à apprendre sans la pression supplémentaire d’une usine :

« Mon but est de devenir pilote officiel OTK, » confie-t-il. « Mais seuls les meilleurs y arrivent sans devoir débourser des sommes folles que nous n’avons pas. J’ai donc du pain sur la planche pour montrer que je mérite un volant dans de bonnes conditions pour représenter une grande marque. Etre privé ne vous empêche en tout cas pas de jouer devant en OKJ pour autant que vous disposiez d’un bon matériel, de bons réglages et d’un très bon mécanicien ce qui est mon cas. »

Après des tests concluants, Ugo a hâte de monter en piste jeudi à Castelletto sur le circuit 7 Laghi.

« C’est ici que j’ai disputé ma première course de KFJ l’an dernier et que j’ai signé le 5e chrono du championnat d’Europe X30. La suite s’était moins bien passée avec des accrochages, une casse mécanique et une pénalité, mais je suis confiant. Même si le tracé ne fait pas partie de mes préférés avec notamment un premier virage à droite très bosselé, je suis généralement assez rapide. Le plan idéal consisterait à me qualifier dans le Top 15 afin de ne pas devoir partir trop loin dans les manches qualificatives. La qualif est primordiale en kart. Elle conditionne toute la suite du week-end. Si vous partez loin, c’est toujours la galère pour remonter parmi les pilotes moins expérimentés. »

Une semaine après l’ouverture de la WSK Super Masters Series, le petit pilote de la WRT Karting Academy se retrouvera à Mariembourg pour la première manche du Championnat de Belgique X30. «Cela avait très bien débuté l’an dernier puisque j’avais remporté ce premier meeting. Hélas, un souci de carburation et un accrochage devant moi que je n’avais pas pu éviter lors de la joute suivante à Francorchamps m’avaient obligé à me contenter de la 3e place finale au championnat. J’ai donc une revanche à prendre à ce niveau où la concurrence s’annonce très relevée. »

Tout comme d’ailleurs lors du World X30 Challenge du Mans où, avec un moteur RSD des plus performants, il avait signé un magnifique 3e chrono de nuit en octobre dernier (sur 98 pilotes) avant, hélas, d’être victime là aussi d’un accrochage devant lui l’obligeant de remonter de la 34e et dernière place à la 19e en finale.

« Ce super programme auquel pourrait s’ajouter encore l’une ou l’autre épreuve a pu être concocté grâce au soutien de nos nombreux et généreux sponsors. Qu’ils soient ici tous remerciés pour leur aide. Je vais essayer de me montrer digne de la confiance placée en moi. Je donnerai à chaque fois le meilleur de moi-même. Je ne veux décevoir personne. Surtout pas moi-même…»

2018-05-31T16:12:36+00:00